728x90

Rewmi : « Rassembler pour gagner et rassembler pour gouverner »

: Le 07/06/2017 - : Rewmi - : Relations Publiques Sénégal

Rewmi : « Rassembler pour gagner et rassembler pour gouverner »

« Rassembler pour gagner et Rassembler pour gouverner »

Idrissa Seck, ancien numéro 2 du Pds, ancien maire de Thiès et 3ème Premier ministre du gouvernement de Wade, créa  officiellement son parti politique dénommé Rewmi le 03 Octobre 2006  dont la philosophie est de « Rassembler pour gagner et Rassembler pour gouverner ». Son leader Idrissa Seck participa successivement aux élections présidentielles de 2007 et 2012.

Histoire Politique de REWMI

Officiellement crée le 03 Octobre 2006 par l’ancien Premier ministre du Sénégal Idrissa Seck des cendres du Front pour le Progrès et la Justice , beaucoup assimilent la naissance de cette formation politique au départ d’Idrissa Seck du gouvernement de l’ancien chef d’Etat Abdoulaye Wade, la réalité en est tout autre. Rewmi a été fondé sur les cendres du Front pour le Progrès et la Justice créé le 24 février 2003 par le professeur Insa Sankharé. Idrssa Seck a néanmoins connu d'énormes difficultés pour la reconnaissance officielle de son parti , l’Etat du Sénégal ne voulant pas lui attribuer un récépissé car estimant que le nom « Rewmi » est un patrimoine commun du Sénégal. Idrissa Seck décide ainsi de prendre le récépissé du Front pour le Progrès et la Justice pour pouvoir bénéficier d’une reconnaissance officielle. Et ce n’est qu’avec l'élection de Macky Sall à la présidence de la République en mars 2012 que Rewmi  obtient finalement gain de cause.

L’emprisonnement d’Idy : une page marquante de REWMI

Rewmi, incarné par Idrissa Seck, ancien dauphin du Président Abdoulaye Wade, a été souvent été confronté à des démêlés opposant les cadres du Parti Démocratique Sénégalais (PDS)  à Idrissa Seck qui se voyait déjà successeur légitime de Wade. Le 31 juillet 2005, la majorité parlementaire libérale vote sa mise en accusation devant la Haute cour de justice pour détournement de fonds dans les chantiers menés dans la ville de Thiès, corruption, faux et usage de faux, atteinte à la défense nationale et à la sûreté de l'État etc. Pour vice de forme dans la procédure d’inculpation, il sera libéré discrètement le 7 février 2006 après 199 jours passés en prison, peu avant le coup d'envoi du match de la 25e Coupe d'Afrique des Nations opposant le Sénégal à l'Égypte, afin d'éviter un rassemblement populaire. Le 4 avril 2006, alors que la nation sénégalaise fêtait le 46ème anniversaire de son indépendance, Idrissa Seck annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 2007 et appelle à la création d'une large coalition autour de sa personne pour mettre fin au régime de Wade.

Au sortir de cette présidentielle, il arrive deuxième avec 14,86 % des voix, au premier tour, derrière le candidat Abdoulaye Wade (55,90 %). A la présidentielle de 2012, il postule mais perd au profit de l’actuel Président Macky Sall, sorti 2ème au premier tour et qui devient ainsi le 4ème Président la République du Sénégal .

Thiès, un ancrage régional incontestable

Rewmi exerce un contrôle absolu de la ville de Thiès qui est jusqu’à présent est  restée un bastion de Idrissa SECK , leader incontestable du parti. L’un des objectifs majeur de l’actuel président Macky SALLL est d’ailleurs de remporter la victoire face à Idrissa Seck pour les législatives de Juillet 2017 dans la capitale du rail.

Aujourd’hui, Rewmi est membre de la  coalition dénommée Mankoo Takhawu Sénégal qui se propose d’imposer une cohabitation au président Macky Sall aux prochaines législatives de juillet 2017.


 

 

Espace membres

Créer un compte
Mot de passe oublié

Twitter