728x90

TOGO : FAURE DEGAGE !

: Le 17/11/2017 - : Front anti APE - : Relations Publiques Sénégal

TOGO : FAURE DEGAGE !

Nos sœurs et frères africains du Togo à l’appel de 14 organisations politiques et de la société civile se mobilisent et mobilisent la rue depuis août 2017, pour le rétablissement de l’État de droit et la défense de la démocratie à travers le retour à la Constitution de 1992 et le départ du Président Faure Gnassingbé. Le Front anti APE anti CFA salue le courage et la détermination du peuple du Togo face à la soldatesque et aux milices du clan Eyadéma.

Rappelons que ce dernier est arrivé au pouvoir en 2005, après le décès de son père Gnassingbé. Après avoir assuré l'intérim du 07 au 25 février 2005, il est élu à trois reprises le 24 avril 2005, le 04 mars 2010 et le 25 avril 2015. La Constitution de 1992 qui limitait les mandats à deux de cinq ans, fut modifiée par la loi n° 2002-029 du 31 décembre 2002, pour permettre à Gnassingbé père, au pouvoir depuis 1967, de briguer un troisième mandat. Cette modification visait aussi à renforcer les pouvoir du Président de la République au détriment du premier ministre à qui, dans sa version originale, le texte constitutionnel accordait la prérogative de déterminer et de conduire la politique de la nation. Voilà donc un demi-siècle qu'une famille règne sur le Togo, 38 ans pour le père et 12 ans pour le fils.

Pour le Front anti APE anti CFA, la démocratie, les constitutions, les élections n’ont d’importance que si elles servent les intérêts du peuple, si elles permettent au peuple de contrôler l’Etat et donc la gestion des richesses du peuple qui sont utilisées pour sortir de la pauvreté. Le Togo est, selon le classement 2016 du PNUD, parmi les 36 pays les plus pauvres. La dette publique, à 61,1% en 2016, est projetée à 63,1% pour 2017Ce taux, qui n’a pas encore atteint les 70 % requis par l’UEMOA, est le plus élevé en Afrique de l’Ouest.

Le Front anti APE anti CFA attire l’attention et la vigilance du peuple frère du Togo sur la place et l’implication de la France dans la situation actuelle.

Rappelons que la dynastie Eyadéma a bradé des sociétés d’Etat telle que la Régie nationale des eaux et la Compagnie d’Energie Electrique du Togo au profit du groupe Elyo, filiale de Lyonnaise des Eaux, la France est aussi le principal fournisseur du Togo. Ajoutons à cela la main mise de France-Télécom sur le secteur de la télécommunication du pays. Dans le secteur Bancaire, la BNP-Parisbas dispose de plus de 53 % des actions de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie. Où trouver de l’argent pour le peuple ? En réalité cette lutte est une lutte pour la sortie du sous-développement.

Enfin, le clan Eyadéma a signé les APE et soutient le franc CFA néocolonial.

C'est naturellement que nous du Front Anti APE anti CFA, qui militons pour la souveraineté économique et la souveraineté démocratique des peuples d’Afrique, nous joignons aux forces vives du peuple frère du Togo, pour un retour inconditionnel à la Constitution de 1992, et le départ de Faure Gnassingbé de la tête du pays. Nous exigeons également une cessation immédiate de la répression exercée par le régime de Faure sur les manifestants.

Le Front anti APE anti CFA met en garde le peuple frère du Togo contre les autres fractions néo coloniales, pro impérialistes de l’arène politique togolaise dans l’opposition dont la SEULE différence avec le clan Eyadéma est que l’une veut continuer à monopoliser le pouvoir et l’autre veut y accéder. Alternance ne signifie pas alternative et le cas du Sénégal notamment est là pour le montrer.

Le comité de pilotage

Dakar, le 17 Novembre 2017

 

Espace membres

Créer un compte
Mot de passe oublié

Twitter