728x90

COMMUNIQUÉ DU FRONT PATRIOTIQUE POUR LA DÉFENSE DE LA RÉPUBLIQUE

: Le 01/05/2017 - : FRONT PATRIOTIQUE POUR LA DÉFENSE DE LA RÉPUBLIQUE - : Relations Publiques Sénégal

COMMUNIQUÉ DU FRONT PATRIOTIQUE POUR LA DÉFENSE DE LA RÉPUBLIQUE

La Conférence des leaders du FPDR à tenu sa réunion hebdomadaire le vendredi 28 avril 2017 à Dakar.

1 - SUR LA SÉRIE DE CATASTROPHES

 La Conférence des leaders exprime sa vive émotion devant les catastrophes répétées qui endeuillent notre pays depuis quelques semaines.

L'incendie malheureux du Daaka et les naufrages de Betenti et Matam, ayant occasionné plusieurs dizaines de morts et blessés, sont les derniers d'une série particulièrement douloureuse.

Le FPDR présente ses condoléances attristées aux parents des victimes et formule des prières ferventes pour le repos de l'âme des disparus et le prompt rétablissement des blessés.

Ces événements malheureux doivent nous conduire à une introspection  nationale permettant de veiller au respect strict des règles de discipline individuelle et collective indispensables à la vie en commun.

La responsabilité du pouvoir en place est évidente.

La fréquence de catastrophes meurtrières donne en effet le sentiment d'un pays à l'abandon où l'Etat néglige ses responsabilités régaliennes et n'effectue pas les dépenses nécessaires à la quiétude des populations et à la prévention des risques de catastrophe.

Depuis 2012, les Sénégalais constatent les méfaits d'une gouvernance fort éloignée des urgences nationales et tournée presque exclusivement vers l'enrichissement d'un clan et la confiscation de l'économie sénégalaise par des intérêts privés étrangers.

Aujourd'hui les conséquences sont là : l'absence de moyens paralyse des services vitaux comme les sapeurs-pompiers ou les hôpitaux (non prise en charge des grands brûlés, radiothérapie en panne, pénurie de médicaments vitaux pour les malades du cœur,...)

Cette grave  responsabilité ne saurait être effacée par des pratiques de "médecin après la mort" consistant en dons d'argent et de vivres, alors que des mesures substantielles et urgentes doivent être prises, notamment pour doter les îles  du Saloum d'une chaloupe et mettre à niveau les moyens d'intervention des sapeurs-pompiers.

2 - UN CRIME CONTRE LE SÉNÉGAL : L'AFFAIRE SALL-TIMIS

Sur un autre chapitre, la Conférence des leaders interpelle Macky Sall pour exiger le blocage immédiat de la vente des 30% du pétrole et du gaz du Sénégal par l'aventurier Frank Timis.

Par son silence et son inaction coupable, Macky Sall est en train de protéger un véritable crime contre le Sénégal et les générations futures. Que Timis soit l'employeur attitré de son jeune frère explique cette attitude mais ne saurait la justifier.

Considérant cette affaire comme vitale, le FPDR propose qu'elle figure en bonne place dans les actions de protestation que l'opposition unie ne peut manquer d'entreprendre.

Le FPDR décide à ce propos de préparer dès ce jour une grande marche nationale dont la date et les autres modalités seront fixées en concertation avec l'opposition unie.

3 - LISTE UNITAIRE AUX LÉGISLATIVES

S'agissant des élections législatives, la Conférence des Leaders à décidé d'engager le FPDR dans la vaste coalition populaire en construction.

Le FPDR tend la main à toutes les forces de l'opposition pour finaliser une coalition et une liste  unitaire en vue de fournir aux Sénégalais l'instrument qu'ils réclament pour sanctionner et mettre définitivement hors d'état de nuire le régime ethniciste, prédateur et antinational de Macky Sall.

Fait à Dakar le 28 avril 2017

 

 

Espace membres

Créer un compte
Mot de passe oublié

Twitter