728x90

Pour un changement vers le professionnalisme : INNOVATION – FORMATION – DÉVELOPPEMENT

: Le 11/12/2017 - : Cheikh Tidiane BOYE - : Relations Publiques Sénégal

Pour un changement vers le professionnalisme : INNOVATION – FORMATION – DÉVELOPPEMENT

L’athlétisme au Sénégal a connu ces dernières années des contreperformances qui ont particulièrement favorisé une dégradation de la discipline. Ce qui atteste de la nécessité d’un changement fondamental de l’organisation de la fédération. L’athlétisme de notre cher Sénégal a besoin d’être rénovée par la réorganisation des structures qui la portent. La 1ere instance étant la fédération nationale qui doit véritablement être le levier qui tire les ligues régionales et les clubs vers le professionnalisme. C’est la principale motivation de la candidature de Cheikh Tidiane BOYE actuel Directeur de Sport Management et Consulting. Deux fois double champion du monde militaire 800m et 1500m, demi-finaliste olympique sur 800m, trois fois champion d’Europe avec le racine club de France, plusieurs fois champions de France et du Sénégal. Cheikh BOYE, s'est converti après sa carrière d'athlète de haut niveau dans le management du sport en France depuis plus de quinze années, manager à la FFA. Porteur d’un projet commun avec les anciens athlètes Sénégalais nationaux et internationaux, dirigeants et sympathisants de la discipline qui n’ont qu’un seul souhait; ré-hisser l’athlétisme du Sénégal à la plus haute marche des podiums mondiaux et olympiques.

Comment faire pour changer le visage de l’athlétisme ?

LA RENOVATION DE L’ATHLETISME DES JEUNES

o La miniaturisation de l’athlétisme des grands

o La création d’une nouvelle catégorie : « baby- athlé»

o Le plaisir dans l’apprentissage : jouer à l’athlétisme Plus qu’une réforme structurelle de nos clubs, c’est une nouvelle philosophie qui doit marquer l’apprentissage de l’athlétisme des jeunes. Cette philosophie place l’évolution de l’enfant comme principe de base qui passera de la miniaturisation de l’athlétisme des « grands » à un athlétisme éducatif et évolutif respectant le développement de l’enfant. Elle s’inscrit ainsi dans une nouvelle forme d’apprentissage: on joue à l’athlétisme. La notion de plaisir doit être au cœur de la pratique. Une priorité s’installe alors; renouer avec l’U.A.S.S.U afin de détecter les talents des écoles primaires et secondaires; Nous pensons à l’intégration d’une nouvelle catégorie: baby-athlé (moins de 7 ans). Ce format propose un athlétisme accessible, motivant, ludique et formateur. 

L’EMERGENCE D’ACTIVITES NOUVELLES : L’ATHLETISME SANTE LOISIR - COURSES HORS STADE ET LA MARCHE :

- La création de nouvelles activités pour faire plus de licenciés

o Sport-santé

o Courses hors-stades

o marches

Nous avons relevé à travers l’expérience de grandes fédérations l’intérêt de diversifier les activités, notamment sur le secteur très porteur de la santé, les courses hors stade et la marche qui n'a jamais existé à la FSA ; Sports universels, détenteurs d’un fort potentiel en termes d’entrainement et de préparation physique. L’athlétisme doit s’inscrire ainsi dans une démarche Sport-Santé. Nous pensons à la signature de conventions avec le ministère de la santé en proposant la mise en place de formations, d’offres et d’organisations adaptés aux programmes de luttes contre de nombreuses maladies que le sport peut affaiblir. Nous assistons de plus en plus à des marches collectives appelées randonnées au Sénégal invitant les participants à la pratique régulière du sport qui peut être un remède efficace pour freiner ou combattre certaines maladies. Les médecins ont tendance à prescrire, davantage le sport comme ordonnance. Le hors-stade est un potentiel de développement incontestable. Il s'agira de proposer des services de concert avec les runners et d'impliquer les clubs pour qu'ils deviennent des acteurs incontournables de cette pratique et qu'ils aient les moyens d'accueillir de nouveaux pratiquants, notamment les coureurs réguliers et les compétiteurs. LA FSA et ses clubs devrons adapter l'offre de la pratique en proposant des séances et des entrainements pour chaque type de coureur: adhérent du club, participant régulier et irrégulier à des courses, participant loisir, trailer. La marche en tant que discipline olympique (sur piste et hors stade), doit avoir sa place au même titre que le 100m ou le 800m dans les programmes de la direction technique. Par ailleurs, il convient nécessairement de relancer la perche. Ces nouvelles formules marqueront ainsi le début d’une véritable révolution fédérale qui sera appuyée par une demande croissante des populations et de pouvoirs publics ce qui multiplierait le nombre de licenciés .

 Que faut – il pour rendre l’athlétisme Sénégalais plus professionnelle?

LA PROMOTION DE L’ATHLETISME

Comment les nouvelles technologies d’aujourd’hui (réseaux sociaux, mobilité, cloud) et le crowd sourcing concourent-ils à la promotion d’activités et de services ?

Les communications électroniques représentent un élément central de toute société moderne, en particulier avec le développement spectaculaire des téléphones mobiles et des services Internet. Elles représentent un enjeu considérable. Les courriers physiques dont la transmission nécessite un déplacement étant progressivement abandonnés au profit des technologies électroniques renforcées par le numérique. Un avantage certain : économiser la consommation de temps et d'énergie. D’où elles jouent un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de la société de l'information et de la société de la connaissance. A cet effet, il convient de travailler à travers la communication, l’image de la Fédération en lui donnant un visage plus moderne et plus attractive auprès du grand public (par intermédiaire des clubs notamment) mais aussi auprès des médias. Une mise à jour professionnelle du site internet fédéral qui pourra être visité par les licenciés, les pratiquants et tous les passionnés d’athlétisme. Ce site doit permettre la recherche de clubs, les calendriers des événements et les résultats à temps réels. Il doit offrir une base de données fiable et exploitable par l’ensemble du réseau fédéral qui doit favoriser en permanence l’accompagnement de la Fédération vis-à-vis des structures et des clubs (affiliation, formation, licence, compétitions, haut niveau). Tenir un blog avec plus de contenu, riche en informations et services permet en plus de rassembler dans un seul espace plusieurs intérêts dont on tire profit: 

• Développer une autre forme de communication: privilégier la communication externe. C’est l'opportunité de parler librement de l’athlétisme du Sénégal dans les plus petits détails, de la vie active de la fédération; nouveautés, actualités, recrutement, communiqués etc

. • Soigner son image de marque : rien de mieux et de plus bénéfique que de faire valoir nos potentiels dans la 1ère discipline olympique en utilisant des outils plutôt modernes pour tenter de s'adapter aux évolutions.

• Créer un dialogue entre nous et nos visiteurs (athlètes – formateurs – clubs – ligues –médias – sympathisants): le fait de poster des articles et d'inviter les internautes à venir s'exprimer dans les commentaires, permet d’avoir des retours (positifs ou non) sur l’activité quotidienne ou plus généralement sur la fédération. C’est un moyen rapide d'évaluer les actions ou décisions de gestion sur des sujets essentiels.

 • Mieux référencer notre site internet: relancer le blog de la fédération et l'alimenter régulièrement contribue fortement à bien être référencé sur Internet. En plaçant des mots clés ainsi que des liens directs vers le site, cela attire plus l'attention des moteurs de recherche. Indirectement, nous serons en mesure de contribuer à faire vivre celui-ci en y générant de l'activité. Qui dit plus de contenu, dit plus de trafic et donc plus de licenciés.

• Promouvoir la fédération Sénégalaise sur l’international: au-delà des objectifs de visibilité sur le web, il peut servir en plus pour faire la promotion de la discipline, lancement d’événements exclusifs etc. Nous savons que les NTIC participent pleinement à la vie des jeunes, la plupart d’entre eux grandissent avec un ordinateur et un GSM dans les mains Face à l'effusion de ces nouvelles technologies, il faut nécessairement la Présence de la fédération dans les réseaux sociaux pour attirer le public jeune. Nous vivons dans un monde ou des entreprises comme Facebook et Twitter ont acquis des pouvoirs équivalents à ceux de grands pays. Au mois d’avril 2012, le nombre de membres actifs sur Facebook a dépassé les 900 millions d’utilisateurs, dont plus de 80% se situent en dehors de la zone Amérique du Nord (USA + Canada), ce qui en fait le 3ème pays dans le monde en termes de population après la Chine et l’Inde. Dans ce contexte, l’innovation ouverte ne connaît plus aucune frontière et s’applique dorénavant à tous les domaines d’activités depuis l’agro-alimentaire jusqu’à l’industrie du luxe. Il conviendra ainsi de faire des vedettes de l’athlétisme des références pour les jeunes en parlant de leur réussite sociale et des couts élevés pour leur transfert dans les grands clubs internationaux. L’amélioration du système d’information de la Fédération servira à la promotion de l’athlétisme via l’innovation et la dynamisation des championnats du Sénégal et les événements patrimoniaux.

Que faut – il pour développer l’ATHLETISME DU SENEGAL?

LE DEVELOPPEMENT DE L’ATHLETISME

Le développement passera nécessairement par l’exploitation des secteurs à fort potentiel, la mise en place de stratégies pour d’avantage identifier les acteurs majeurs du secteur. C'est dans ce sens que le ministère des sports et la FSA avaient organisé des journées de réflexions sur la question du développement de l'athlétisme avec la participation effective des ministres du sport, de l'éducation, de l'enseignement et de la jeunesse accompagnés de techniciens et d'experts avérés. La conclusion de ces travaux avait fait l'objet d'un document inédit, disponible pour servir de support, mais jamais appliqué par manque de moyens. Ce qui confirme que l'absence de moyen est le véritable handicap de notre athlétisme.Pour cela, nous avons engagé un travail de rapprochement avec des structures et des partenaires très impliqués dans le développement de l'athlétisme au Sénégal, en France, en Europe et aux Etats-Unis. Ainsi notre plan de développement 2017-2020 sera de fixer des objectifs sur certaines activités cibles en redéfinissant l’organisation fédérale et son budget. En conséquence des plans d’actions seront déployés dans chaque secteur. Ici quelles actions dans notre plan succinctement énumérées ;

• La création d'une société événementielle de communication et de marketing pilotée par la fédération, spécialement dédiée à l'organisation de toutes les activités de la FSA et les autres événements sportifs privés, hors stade, de marches collectives appelées randonnées au Sénégal. La FSA doit devenir un organisateur réputé de courses et autres événements sportifs.

• Le renforcement des championnats régionaux et nationaux par la mise en place de services ligues & clubs pour l’autonomisation financière de ces structures par la recherche de parrainage par des entreprises ou administrations locales (conseils communal ou départemental); les associations sportives des grandes entreprises privées pour la prise en charges de leurs budgets de fonctionnement -L’objectif premier de la fédération est de faire des championnats régionaux et nationaux de véritables événements incontournables qui rassemblent les meilleurs athlètes Sénégalais locaux comme internationaux. Il s’agit de rehausser ces manifestations pour en faire de réelles attractions pour les spectateurs et les téléspectateurs. -Le deuxième, objectif est de redorer le meeting international de Dakar en faisant participer d’office les meilleurs athlètes Sénégalais et des recordmans & champions mondiaux. Comment revigorer le meeting international de Dakar ? o naming des événements avec notamment la ville de Dakar. o animation de clubs avec les coachs santé o déploiement des clubs avec les collectivités partenaires o stages à l’étranger pour décrocher des médailles de la 1ère place o stratégie marketing – lobbyings gagnants pour attirer de nouveaux partenaires o partenariats avec les médias pour des droits de télé. Etc.

• Renforcer la formation à travers des partenariats avec les centres internationaux;

• Réformer nos pistes;

• Identifier et explorer les pistes hors stades;

• Restructuration des clubs avec la multiplication des rencontres périodiques, par ailleurs mise en place de campagnes de labellisation et de parrainage ; 

• L’animation des territoires; faire parrainer les clubs ou ligues par des associations de développement de localités qui existent un peu partout au Sénégal et à l'étranger.

• créer un impact social et économique de la fédération sénégalaise d’athlétisme en mettant en place une structure autonome financièrement capable même de faire de recrutements rémunérés à sa propre charge.

La Fédération, doit être un véritable acteur du développement de l’athlétisme. Sa nouvelle mission : faire des championnats sénégalais des événements collectifs et attractifs en nommant les anciens athlètes comme des ambassadeurs de la fédération, qui auront le rôle d’accompagner nos meilleurs athlètes dans l’encadrement technique. Aussi pour peser sur la scène internationale, nous avons besoin de la présence de nos athlètes et entraineurs lors des grandes compétitions et d’investir les instances internationales pour répondre aux enjeux de l’athlétisme de demain et porter notre vision au plus haut niveau. Au même titre que les grandes fédérations d’athlétisme internationales, la fédération sénégalaise d’athlétisme souhaite mettre en place une véritable stratégie événementielle en créant et en valorisant les événements pour leur enlever leur statut d’événements patrimoniaux. Les Sénégalais rêvent du retour des performances qu’a connu l’athlétisme sénégalais avec ses médaillés mondiaux et olympiques. RETOUR DES PERFORMANCES: le rêve des Sénégalais; Que faut – t- il faire et Comment le faire? Telles sont les réponses traitées dans le projet porté par Cheikh T BOYE et partagé avec les Sénégalais désireux de retrouver un athlétisme du Sénégal : Innovant, Dynamique, Développé, et Performant. Nous remercions les partenaires officiels historiques de la fédération d'athlétisme que sont le ministère des sports, CNOSS, CIAD, CRD et comptons toujours sur leur habituelle collaboration. Nous remercions d'avance le président Bernard AMSALÈM qui s'est engagé à signer une convention avec la fédération sénégalaise d'athlétisme sur une durée de quatre ans pour soutenir notre projet cf : https://youtu.be/_50r77mPvcY. Nous remercions également notre partenaire EIFFAGE Sénégal pour son engagement de façon générale dans notre athlétisme et principalement pour la grande visibilité dont nous avons bénéficié lors du marathon international qu’il avait organisait. Bâtissons ensemble un avenir meilleur pour l’athlétisme du Sénégal Vive l’athlétisme – Vive le Sénégal. Merci pour votre attention.

CHTB: TEL: 00221 77 642 14 15 / 00336 20 35 68 26 Email: cheikh.boye@hotmail.fr /communicationsmc@yahoo.fr

Espace membres

Créer un compte
Mot de passe oublié

Twitter